SURVIVRE AUX NUITS ESTIVALES

Temps de lecture : 4 minutes

C'est officiel, après avoir vécu un mois de juin digne d'un mois de novembre, les beaux jours sont de retour. Qui dit beaux jours dit vacances, apéro, barbecue, farniente et... grosse chaleur !

On ne va pas s'en plaindre - on l'attendait depuis trop longtemps - mais plutôt vous aider à passer de meilleures nuits. Parce qu'on le sait bien, trouver le sommeil quand il fait 30°C ou plus peut s'avérer difficile. Et quand vous dormez enfin, des éléments perturbateurs autres que la chaleur peuvent venir troubler vos rêves...

Voici notre top 5 des petites choses agaçantes qui perturbent les nuits estivales... et nos solutions pour y survivre !

LE TOP 5 DES CONTRARIÉTÉS ESTIVALES ET NOS PETITS TRUCS POUR VOUS EN SORTIR !

N°1 : VOUS NE POUVEZ PAS DORMIR SANS COUETTE

Jeté de couette Tediber

Vous avez tous connu ce dilemme au moins une fois dans votre vie : celui de vous séparer - ou non - de votre couette. Elle vous tient trop chaud, vous voulez l'enlever mais vous avez besoin de vous sentir enveloppé, protégé, et sans couette vous vous sentez comme vulnérable. On est tous passé par là.

La solution :

Dormez sans avoir trop chaud en vous couvrant d'un drap fin. Favorisez des matières douces, légères et respirantes comme le coton, le lin ou le bambou.

 

N°2 : EL MOSQUITO VOUS POURCHASSE

Moustique qui attaque un groupe

L'été, c'est un peu SON moment. Pendant des mois il l'attend, et quand il arrive enfin, il s'en donne à coeur joie. Le cauchemar de vos nuits, tout petit et pourtant grandement pénible : le moustique.

Il bourdonne dans vos oreilles, vous tourne autour, s'en va (en vous laissant croire qu'il part pour de bon) et revient quand vous pensiez vous en être débarrassé. Il n'hésite pas à s'acharner sur vous toute la nuit et ne vous laisse aucun répit. Muni de votre plus belle tongue, vous le guettez. Paf ! Ah.. raté. Re-Paf ! Encore raté.

Quand il finit par vous piquer, vous êtes presque soulagé. Au moins le "Bzzzzz" s'arrête. Mais c'est la démangeaison qui vous rend fou à présent.

La solution :

C'est un classique, mais on n'a pas trouvé mieux pour lutter contre les moustiques : la moustiquaire. Suspendez là au-dessus de votre lit et veillez bien à ce qu'elle fasse tout le tour, quitte à la coincer sous votre matelas pour être certain de ne rien laisser passer. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vaporisez-la avec un répulsif naturel et/ou diffusez quelques gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus citronnée dans la pièce.

 

N°3 : VOS VOISINS FONT LA FÊTE

Voisin qui fait la fête

Pour faire circuler l'air frais un maximum, vous décidez de laisser vos fenêtres ouvertes. Mais vos voisins, eux, ne dorment pas : ils ont décidé de faire la fête, et pas qu'un peu.

La solution :

Vous pouvez toujours aller sonner gentiment à leur porte en leur demandant de baisser le volume, mais entendront-ils la sonnette ? Rien n'est moins sûr. Optez plutôt pour une bonne paire de boule quies. Ou fermez la fenêtre lorsque votre chambre est suffisamment rafraîchie. Si rien de tout cela ne fonctionne, enfilez votre tenue de soirée et filez rejoindre vos voisins. Après tout, c'est les vacances, autant en profiter pour faire la fête, non ?

 

N°4 : VOUS AVEZ TRÈS TRÈS SOIF

Homme qui boit beaucoup d'eau

Il est 3h du matin, vous avez les yeux grands ouverts et il vous est impossible de vous rendormir car vous ne pensez qu'à une chose : boire. Des litres et des litres. Mais vous avez la flemme de sortir du lit pour aller prendre un grand verre d'eau dans la cuisine.

La solution :

Pensez à boire au moins 1,5 litre d'eau dans la journée, et reprenez un ou deux verres (d'eau, toujours !) avant de vous coucher. Cela devrait vous éviter de frôler la déshydratation au beau milieu de la nuit. Et par précaution, gardez toujours une bouteille d'eau à proximité de votre lit. Quelques gorgées et vous retrouverez le sommeil en un rien de temps.

 

N°5 : VOTRE VENTILATEUR VOUS AGRESSE

Femme cheveux au vent

Ouvrir la fenêtre ne suffit pas pour refroidir la pièce, vous utilisez les grands moyens et ressortez le ventilateur du placard. Quelques gouttes perlent sur vos tempes, vos cheveux volettent... Votre nuit s'annonce parfaite.

Pourtant, le lendemain, vous vous réveillez avec un mal de gorge et une grosse migraine. Pas cool.

La solution :

Même si c'est très tentant, ne dormez pas avec le ventilateur en plein visage. Placez-le plutôt dans un coin de la pièce et dirigez-le vers le haut. Il balaiera la pièce d'air frais en vous évitant d'attraper un coup de froid.

 

Si cet article vous a plus, n'hésitez pas à nous faire partager vos anecdotes en commentaire !

Publié le 16/09/2019

Découvrez aussi

Un grand ménage pour une chambre incroyable !
Secousses hypniques ou sursauts du sommeil
Bien choisir son linge de lit
PARTAGER L'ARTICLE

Découvrez les photos de nos incroyables clients