FREUD POUR LES NULS

Temps de lecture : 2 minutes

La légende voudrait que plusieurs découvertes majeures de notre époque aient germé dans un rêve : du moteur de recherche Google jusqu’à la théorie de la relativité générale d’Einstein. Vous l’admettrez, ce serait bête de passer à côté de l’idée qui pourrait vous faire rentrer dans l’histoire ! Ou plus généralement, soyons honnêtes, ce serait louper l’occasion de faire rire vos amis par l’absurdité de votre rêve de la nuit passée. Voici les étapes à suivre tous les soirs pour devenir le Freud des temps modernes.

Lorsqu’on a un cycle de sommeil sain, les chances de se souvenir de ses rêves sont plus grandes

Les personnes qui dorment moins de 6h ont plus tendance à oublier leurs rêves, la fatigue au réveil rendant la mémorisation plus difficile. Alors si là est vraiment votre objectif, fini les soirées entre amis la semaine !

Soyez résolus à vous souvenir de vos rêves

Comme un très sage proverbe le dit, quand on veut, on peut. Ça a l’air tout bête mais ça marche. Se répéter plusieurs fois que l’on veut s’en souvenir avant de dormir prépare le cerveau à la mémorisation.

Faites en sorte de ne pas avoir à vous lever pour éteindre votre réveil

Le mieux serait de ne pas en avoir, mais comme nous tenons à ce que vous gardiez votre travail, mettez le proche de votre lit : pour se souvenir de ses rêves, il faut au maximum rester à la frontière du sommeil, évitez donc les réveils trop abruptes.

Pensez enfin à laisser quelque chose pour prendre des notes

A côté de votre lit : au moment du réveil, n’ouvrez pas les yeux et remémorez-vous tous les détails possibles. Prenez alors votre carnet pour noter vos merveilleuses aventures !   Vous trouverez sûrement ça laborieux au départ, mais n’abandonnez pas ! Vous aurez bientôt de quoi faire un recueil de rêves qui vous rendra peut-être célèbre un jour, alors lancez-vous !

Publié le 14/11/2019

Découvrez aussi

5 Incroyables endroits où passer le week-end de l'Ascension
Comment aménager votre appartement deux pièces ?
Il va vous larguer
PARTAGER L'ARTICLE