INSOMNIE ET GROSSESSE : COMMENT BIEN DORMIR ENCEINTE ?

Temps de lecture : 5 minutes

Un peu plus d’une femme sur deux souffre d’insomnie au cours de la grossesse. Grossesse et insomnie, un duo quasiment incontournable. Phénomène handicapant, il n’en reste pas moins normal.

L’insomnie varie au fil de votre grossesse et a tendance à s’accentuer sur le dernier mois de grossesse.

Il existe heureusement des solutions pour bien dormir enceinte, que cela soit face à l’insomnie de début de grossesse ou à l’insomnie de fin de grossesse.

L’insomnie de grossesse : pas une fatalité, mais une vraie gêne

Une étude, publiée par deux universités espagnoles (Grenade et Jaen), dédiée au sommeil des femmes enceintes a mis en évidence les troubles du sommeil liés à la grossesse, notamment l’insomnie pendant la grossesse.

insomnie grossesse matelas tediberl

En début de grossesse, l’insomnie présente des caractéristiques différentes qu’en fin de grossesse, avec une insomnie plus présente. Dormir enceinte est donc une épreuve à part entière.

Insomnie et conséquences

Et pour autant Mesdames, vous avez besoin d’un sommeil réparateur, gage de bonne santé pour votre bébé à naître et pour vous-même. L’insomnie de la femme enceinte peut avoir des conséquences sur le quotidien, d’une part en fatigant davantage la future mère ; mais également entraîner un diabète gestationnel, de l’hypertension ou encore, un accouchement prématuré.

incroyable matelas tediberl

Dès le début de grossesse, l’insomnie doit donc être vécue au mieux malgré ses inconvénients. Jusqu’à la fin de la grossesse, l’insomnie sera malheureusement la principale ennemie de beaucoup de femmes enceintes, jusqu’à la dernière semaine de grossesse.

La faute aux hormones !

Il semble que le facteur déclencheur soit les hormones qui restent instables, entraînant de l’insomnie tout au long de la grossesse.

insomnie grossesse lit tediberl

Insomnie et grossesse : les causes

Au fil de la grossesse, l’insomnie évolue et se montre plus handicapante au dernier mois de grossesse. Cet événement marque autant les esprits que le physique et tous deux s’expriment engendrant des troubles du sommeil.

Début de grossesse et insomnie

Au cours du premier trimestre, le sommeil de la femme enceinte est perturbé en raison des fréquentes envies d’uriner. Vous vous réveillez donc fatiguée et passez la journée somnolente. A cela, s’ajoutent les nausées du premier trimestre.

Survenant en journée, dès le matin, les nausées nocturnes de grossesse sont également fréquentes. Résultat, votre sommeil réparateur est perturbé. Enfin, surtout pour les femmes vivant une grossesse pour la première fois, la peur de l’inconnu peut générer une insomnie pendant la grossesse.

insomnie grossesse couette tediberl

Insomnie et grossesse dès 4 mois

Grossesse et insomnie au 1er trimestre, un duo difficile à vivre qui s’intensifie au cours du deuxième trimestre. Les insomnies enceintes évoluent en milieu de grossesse et peuvent vous laisser un temps, en paix. Mais c’est sans compter avec votre ventre qui s’alourdit, bébé qui commence à bouger et qui grossit, l’anxiété qui demeure selon la nature des futures mères et, cerise sur le gâteau, les ronflements.

Oui, les femmes ronflent, n’en déplaise à la légende selon laquelle toutes sont des princesses dont le matelas se doit d’être à la hauteur comme pour la princesse au petit pois (heureusement, il y a l’incroyable matelas Tediber) et la grossesse n’arrange rien. L’insomnie de grossesse à 6 mois revient de plus belle puisque votre bébé connaît une phase de croissance accélérée, ce qui engendre des troubles du sommeil plus marqués.

Insomnie fin de grossesse

Le dernier trimestre de grossesse rend difficile le sommeil réparateur. Reflux gastriques, abdomen lourd, difficultés respiratoires, syndrome des jambes sans repos, crampes ou encore douleurs au dos rythment le sommeil de la femme enceinte.

lit tediberl

L’insomnie dès 8 mois de grossesse trouve d’ailleurs son point culminant. En plus de souffrir de ces différents maux propres à la femme enceinte, cette dernière songe désormais à l’accouchement, sujet de ses angoisses.

Sachez-le donc : 8eme mois de grossesse et insomnie ne feront pas bon ménage.

Insomnie grossesse, que faire alors ?

Activité sportive, relaxation, repas légers, les solutions existent pour préserver le sommeil de la femme enceinte, en tout cas le mieux possible.

Faites du sport !

Au moins jusqu’au 6ème mois, voire plus longtemps selon votre état, l’activité physique sera bénéfique. Yoga, marche lente, natation, autant d’activités adaptées à la future maman et favorables à un sommeil réparateur. Pour cause, le sport libère des hormones, la sérotonine, hormone du plaisir, et les endorphines, hormones du sommeil.

couette tediberl

L’insomnie enceinte n’est pas le seul mal à combattre : prise de poids, douleurs dorsales ou crampes peuvent être mieux maîtrisés grâce au sport.

Détendez-vous

Facile à dire mais pourtant, la relaxation favorise un meilleur sommeil et apaise les esprits. C’est un vrai remède face à l’insomnie de grossesse. Bain à la lavande, musique douce, séances détente chez votre sage-femme, autant d’astuces simples pour mieux vivre les réveils nocturnes enceinte.

A partir du second trimestre de grossesse, buvez des infusions à base de tilleul, de citronnelle, de camomille romaine ou encore d’orange, apaisantes et douces. Reposez-vous le plus possible sur votre incroyable matelas Tediber. Ce dernier vous procurera le confort nécessaire à un repos réparateur.

Mangez léger

Et équilibré. C’est déjà la règle en temps normal donc enceinte, elle se vérifie. Un repas trop lourd ou pris à des heures aléatoires peut empêcher de trouver le sommeil rapidement, mais aussi installer une insomnie jusqu’à la fin de la grossesse.

insomnie grossesse sur matelas tediberl

Souffrir d’insomnies durant la grossesse n’est pas toujours simple à gérer, mais rassurez-vous elles sont normales et passagères. Certains petits remèdes vont pouvoir vous aider à combattre ces insomnies et à vivre votre grossesse plus sereinement.

Publié le 12/10/2020

Découvrez aussi

Les
Histoires à dormir debout
Sommeil paradoxal : définition et explications
PARTAGER L'ARTICLE