TROUBLES DU SOMMEIL : CAUSES, SYMPTÔMES ET SOLUTIONS

Temps de lecture : 7 minutes

Grâce au sommeil, le corps peut assurer toutes ses fonctions vitales. En fonction des individus, ce temps de repos indispensable se situe entre 7 et 8 heures de sommeil par jour.

Composé de plusieurs cycles de 90 minutes environ, le sommeil se décompose en plusieurs phases dont la phase de « sommeil lent » et celle appelée « sommeil paradoxal ». La première permet la récupération physique, la seconde la récupération mentale. Les problèmes d’endormissement et / ou les réveils fréquents perturbent l’une ou l’autre des deux phases. Ils nuisent à la qualité de la nuit et à ses bienfaits (normalement) réparateurs.

En 2009, une enquête de l’Institut national du sommeil et de la vigilance a montré qu’une personne sur trois en France connaît des troubles du sommeil. Ceux-ci se répartissent en trois groupes principaux, et peuvent se manifester à tout âge. Les symptômes et les causes des troubles du sommeil varient en fonction des individus.

troubles du sommeil matelas tediberl

Comprendre les causes des troubles du sommeil

Le sommeil connaît de nombreuses variations au cours de la vie d’un individu. Personne n’est épargné, du nourrisson à l’adulte. La cause des troubles du sommeil diffère en fonction de l’âge.

Les troubles du sommeil du nourrisson

Avant 6 mois, les troubles du sommeil du bébé se manifestent par des difficultés à s’endormir et de nombreux réveils. Souvent, le nourrisson ne parvient pas à se rendormir seul.

Arrivé à l’âge de 6 mois, ces troubles se répètent et ces réveils nocturnes fréquents mettent à mal le sommeil des parents.

troubles sommeil nourisson

On distingue habituellement 2 types d’insomnies et de troubles de l’endormissement chez le bébé :

Les insomnies dites précoces

Les troubles du sommeil du nourrisson arrivent souvent dans les premiers moments de vie. Ils se manifestent par des cris et des pleurs, des activités motrices parfois « violentes », comme des frottements du corps, des griffures, des cognements…, ainsi qu’une insomnie silencieuse. Le nourrisson garde les yeux ouverts la majeure partie de la journée et de la nuit.

Pour résoudre ce problème de sommeil, il suffit parfois aux parents de déplacer le berceau de l’enfant d’un lieu bruyant à une pièce plus calme. Une alimentation saine et des soins appropriés à son âge peuvent aussi faire la différence.

Il arrive que les jeunes mères « poussent » leur enfant à rester éveillé plus longtemps, afin de leur faire acquérir des compétences supplémentaires. Ces périodes d’éveil prolongées perturbent les rythmes de sommeil dont le bébé a besoin pour être en pleine forme et grandir normalement. Ces troubles du sommeil ont une solution : laisser le bébé se repose lorsqu’il en a besoin.

insomnies précoces bébé

Certaines mères craignent pour la survie de leur enfant la nuit. Aussi, elles ne peuvent s’empêcher d’aller le voir, voire de le changer de place. L’enfant se réveille.
Lorsque survient une dépression chez la mère ou que celle-ci est incapable de s’occuper de son bébé, l’enfant ne parvient pas à s’endormir.

Les insomnies chez les 2/3 ans

A cet âge, les enfants ressentent la peur du noir et de se retrouver seul. S’endormir leur demande de trouver des « petites habitudes » comme sucer son pouce ou s’entourer de peluches.

Chez l’enfant

Les troubles du sommeil chez l’enfant altèrent leur qualité de vie. Il peut s’agir d’insomnies, d’hypersomnies (l’enfant dort trop) ou de parasomnies (somnambulisme, cauchemars, terreurs nocturnes, …).

25 à 50 % des enfants âgés de moins de 5 ans souffrent d’insomnies. L’enfant ne trouve pas le sommeil et / ou il se réveille plusieurs fois.
Plusieurs causes expliquent ces troubles du sommeil de l’enfant :

  • Lorsque l’enfant se lève tard et se couche tard, il perturbe son rythme circadien ;
  • Les peurs de l’enfant face au noir ou aux cauchemars ;
  • L’impossibilité de s’endormir seul ;
  • Les hyperstimulations dues aux écrans, la pratique d’un sport tard le soir, …
  • L’enfant n’a pas besoin de beaucoup de sommeil pour être en forme.

linsomnies chez les enfants grand tedi

Chez l’adulte

3 groupes principaux définissent le trouble du sommeil chez l’adulte :

  • Les dyssomnies, dues entres autres à l’alcool provoquant insomnie et troubles du sommeil, la prise d’un médicament engendrant des troubles du sommeil, ou encore la narcolepsie ;
  • Les parasomnies, qui n’entraînent que peu de conséquences à cause du manque de sommeil mais revêtent un caractère pathologique chez l’adulte ;
  • La perte de sommeil causée par des troubles psychiatriques, neurologiques ou d’autres maladies.

Chez certaines femmes, les troubles du sommeil pendant la grossesse s’expliquent par des envies d’uriner plus fréquentes ou la survenue des nausées jusqu’au troisième mois. L’anxiété et la peur de l’inconnu augmentent les risques d’insomnie de grossesse. Plus tard, il arrive aussi que la ménopause entraîne des troubles du sommeil.

Chez les hommes, les troubles du sommeil paradoxal se manifestent après 50 ans et sont les plus fréquents.

troubles du sommeil adultes matelas tediberl

Les symptômes du manque de sommeil revêtent plusieurs formes chez les deux sexes : baisse de la perception sensorielle, champ visuel latéral réduit, fatigue, irritabilité et autres troubles de l’humeur, manque de concentration et d’attention, ralentissement du temps de réaction motrice, risque de somnolence diurne, désorientation passagère ou plus longue, troubles de la mémoire, augmentation du risque de causer ou d’être victimes d’accidents de la circulation ou du travail.

Les conséquences des troubles du sommeil

Les troubles de sommeil peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. Pour ceux qui se demandent que faire contre l’insomnie et comment profiter, à nouveau, d’une bonne nuit de sommeil, voici quelques indications.

Les experts démontrent depuis longtemps les conséquences des troubles du sommeil : augmentation du risque d’obésité, de développer un diabète, des maladies cardiaques, de faire un AVC ou une dépression. Comment sommeil et santé sont-ils liés ?

Lorsque la qualité du sommeil est altérée, l’individu a tendance à avoir envie de manger sucré. Cela vient du cerveau, qui, manquant de la phase de sommeil profond, cherchera une récompense dans les aliments gras et sucrés.

conséquences troubles du sommeil matelas tediberl

Un problème de sommeil chronique entraîne la production d’hormones et autres molécules augmentant de manière significative les chances de présenter des troubles cardiaques.

Les troubles du sommeil paradoxal entraînent quant à eux une augmentation du risque de démence, dont la maladie d’Alzheimer.

L’apnée du sommeil et ses conséquences ne sont guère plus réjouissantes. On observe principalement des risques d’hypertension artérielle, de diabète de type 2, de dépression, d’obésité, de disparition de la libido, des problèmes pour se concentrer et des pertes de mémoire plus ou moins fréquentes.

Comment lutter contre les troubles du sommeil ?

Un matelas de bonne qualité pour une nuit plus saine

Lorsqu’on rencontre des troubles du sommeil, que faire ? Recourir à un médecin du sommeil n’est pas forcément obligatoire lorsqu’on observe un sommeil agité chez l’adulte. Pour retrouver le sommeil, il suffit parfois de… changer de matelas !

changer pour un matelas tediberl

En effet, un matelas trop ferme gêne l’endormissement d’individus qui trouveraient pourtant facilement le repos s’ils adoptaient un matelas plus moelleux, ou qui correspond mieux à leur morphologie et spécificité. Un matelas de bonne densité assurera le maintien optimal de la colonne tout en offrant confort et détente ce qui limite les micro-réveils nocturnes. Les troubles du sommeil chez l’adulte sont parfois dus à un matelas trop vieux. Il convient donc, au moment de l’achat, de s’assurer de la robustesse du produit.

L’incroyable matelas Tediber est conçu pour vous faire passer une agréable nuit. Sa composition associée à 3 matériaux différents vous offres un matelas ferme et accueillant à la fois. Ses propriétés hypoallergéniques et sa respirabilité en font un matelas haut de gamme pouvant prévenir les risques de trouble du sommeil.

L’homéopathie pour soulager les troubles du sommeil

L’homéopathie peut aussi soulager les troubles du sommeil. Des granules à prendre le soir ou plusieurs fois par jour favorisent la diminution de l’anxiété et l'hyper agitation cérébrale causant des réveils nocturnes. Selon les différents troubles du sommeil, l’homéopathie s’avérera plus ou moins efficace.

Si vous souffrez d’une maladie du sommeil, sachez que chaque insomnie possède un traitement. Il suffit « seulement » de trouver le bon pour vous. Pour y parvenir, identifier les causes de votre trouble du sommeil est indispensable.

matelas tediber pour un meilleur sommeil

Publié le 09/10/2020

Découvrez aussi

Les
Sommeil paradoxal : définition et explications
Insomnie et grossesse : comment bien dormir enceinte ?
PARTAGER L'ARTICLE