APNÉE DU SOMMEIL : QUI CONSULTER POUR UN TRAITEMENT ADAPTÉ ?

Temps de lecture : 5 minutes

Vous souffrez de sommeil agité, de troubles de la respiration pendant la nuit et de somnolence diurne ? Il peut s’agir d’un cas d’apnée du sommeil : qui consulter pour réaliser des tests reconnus et obtenir un diagnostic précis ?

apnée du sommeil

Comment savoir si l'on fait de l'apnée du sommeil ?

Définition de l’apnée du sommeil

Le syndrome d’apnées du sommeil est un trouble du sommeil nocturne qui se définit par des difficultés récurrentes à respirer. Elles sont dues à une obstruction partielle ou bien complète des voies aériennes, à savoir le nez et la bouche, mais aussi les sinus, la trachée, le larynx ainsi que le pharynx. 

On parle d’apnées obstructives quand ce phénomène vient causer un arrêt momentané de la respiration pendant le sommeil : vous pouvez alors avoir l’impression de manquer d’air ou même d’étouffer. Chez l’adulte, le risque d’être touché par ce syndrome augmente avec l’âge. Les personnes souffrant d’asthme sont également plus exposées à ces troubles respiratoires. 

Plus grave, le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) est une affection que l’on associe généralement au diabète de type 2. Fréquent chez les patients en surpoids, il peut être traité après dépistage par la pression positive continue. Tout blocage de la respiration pendant la nuit a des conséquences néfastes sur la santé, notamment en ce qui concerne la pression artérielle. Ce syndrome peut aussi augmenter les risques de souffrir d’un infarctus du myocarde ou d’un AVC.

Apnée du sommeil : les symptômes

Il est possible de désigner quelques-uns des signes les plus marquants de l’apnée du sommeil. Parmi les symptômes de ce trouble, des ronflements puissants sont présents dans plus de 90 % des cas. Ils s’accompagnent en général de pauses respiratoires multiples durant la nuit (détectées par le conjoint), pouvant parfois durer plus de 10 secondes. Un sommeil agité, avec des micro-éveils tout au long de la nuit, et une respiration saccadée pendant que vous dormez sont deux autres manifestations de cette affection. Des cauchemars évoquant une asphyxie sont également possibles. Au matin, le sommeil n’a pas été réparateur et vous pouvez avoir envie de dormir pendant la journée.

matelas Tediber

Quels moyens sont utilisés pour diagnostiquer l’apnée du sommeil ?

Si vous dormez mal, que vous êtes victime d’insomnies, d’accélérations du cœur et d’une fatigue récurrente la journée, il est recommandé de ne pas perdre de temps pour consulter un médecin généraliste. Durant une consultation, celui-ci pourra vous poser des questions précises sur votre comportement pendant le sommeil afin de mieux comprendre vos difficultés et leur origine. Il est fréquent de conseiller aux patients de tenir un agenda du sommeil indiquant la nature et les horaires de leurs perturbations nocturnes. 

Plusieurs facteurs annexes peuvent être associés à ces difficultés comme l’hypertension artérielle ou encore le surpoids. Une somnolence diurne excessive peut être un symptôme servant à établir un diagnostic d’apnée du sommeil. Un médecin est en mesure d’utiliser plusieurs méthodes pour cela, dont un questionnaire simple comme l’échelle de somnolence d’Epworth. 
Le médecin vous orientera par la suite vers un oto-rhino-laryngologiste (ORL) pour déterminer si vos voies aériennes sont obstruées durant le sommeil. Il peut arriver que la langue, la luette, des amygdales trop grosses ou une mandibule trop petite soient à l’origine des troubles de la respiration rencontrés durant la nuit. 

Pour aboutir à un diagnostic sûr, des tests devront aussi être effectués, parfois auprès d’un neurologue, d’un pneumologue ou d’un somnologue. Ces examens permettront de connaître votre pathologie du sommeil. Des traitements adaptés sont accessibles comme la correction de la mâchoire ou l’utilisation d’un masque facial pendant la nuit.

apnée du sommeil

Les différents tests d’apnée du sommeil

Tests de l’apnée du sommeil à l’hôpital

Si le médecin pense que vous pouvez souffrir d’apnées du sommeil, des examens complémentaires seront demandés comme un bilan du sommeil ainsi que plusieurs tests du sommeil. Il est pratiqué dans des unités spécialisées au sein desquelles des enregistrements détaillés de votre sommeil sont effectués. 

La méthode de la polygraphie ventilatoire nocturne enregistre pendant 6 heures au minimum votre électrocardiogramme, vos mouvements respiratoires et les débits d’air entrant comme sortant des narines. Un capteur digital indique la saturation du sang en oxygène, une information utile pour détecter les baisses rencontrées lors d’une apnée. 

Plus complexe, la technique de la polysomnographie nécessite une hospitalisation nocturne. Elle fournit des renseignements plus complets en récupérant des données additionnelles via la pose d’électrodes à différents endroits du corps. Cette solution permet de poser un diagnostic sûr en évaluant la gravité d’éventuelles apnées.

matelas Tediber

Test de l’apnée du sommeil en laboratoire

Suite à une polysomnographie, des tests de vigilance sont susceptibles d’être effectués en laboratoire, surveillés par un technicien spécialisé. Ils sont utiles pour déterminer si les patients sont sujets à des risques d’endormissement diurne. Deux examens sont possibles : le TILE (Test Itératif de Latence d’Endormissement) et le TME (Test de Maintien de l’Éveil).

Test de l’apnée du sommeil à domicile

En complément des examens réalisés en centre du sommeil, un spécialiste peut utiliser également le procédé de l’actimétrie. Cet examen se déroule durant la vie de tous les jours, avec la pose d’un petit appareil, l’actimètre, au niveau de votre poignet. Durant plusieurs jours, cet accessoire va enregistrer les données correspondant à votre rythme de veille et de sommeil. Ces informations offrent un éclairage précieux sur votre activité nocturne comme diurne. Des indices pertinents permettent d’évaluer la qualité de votre sommeil. L’actimétrie aide à confirmer un diagnostic et contribue au dépistage des troubles respiratoires nocturnes.

Publié le 13/04/2021

Découvrez aussi

Terreur nocturne du bébé : que faire ?
Les différents types de test du sommeil et leurs applications
Quels sont les bienfaits de l'activité sportive sur le sommeil ?
PARTAGER L'ARTICLE