LE SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS : CAUSES, CARACTÉRISTIQUES ET TRAITEMENT DE LA MALADIE

Temps de lecture : 5 minutes

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble chronique qui se caractérise par un besoin de bouger ses membres inférieurs. On vous donne toutes les dernières infos disponibles sur cette maladie qui a également une influence néfaste sur la qualité du sommeil.

syndrome jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos : définition et caractéristiques

Le syndrome des jambes sans repos, ou SJSR, est une maladie neurologique qui touche près de 2 % de la population, rien qu'en France. Caractérisé par un besoin impérieux et irrépressible de mouvoir ses jambes, ce trouble provoque des "impatiences" au repos.

Ces sensations peuvent prendre la forme :

  • de picotements ou de fourmillements
  • de tiraillements
  • d'une impression de décharge électrique dans la jambe
  • de douleurs diverses (pour les stades plus avancés de la maladie)

Ces impatiences ne se calment que lorsque la personne concernée met ses jambes en mouvement.

SJSR et dégradation du sommeil

Ce syndrome est très souvent associé (80 % du temps) à ce que l'on appelle des MPN (mouvements périodiques nocturnes) et des MPS (mouvements périodiques au cours du sommeil). Ces crises se produisent pendant le repos et consistent en des flexions des muscles involontaires des jambes pendant 30 secondes à une minute toutes les 20 / 30 minutes.

Conséquence, la personne atteinte de ce trouble se réveille de nombreuses fois dans la nuit, ce qui a des répercussions sur la qualité et le rythme de son repos, jusqu'à engendrer de grosses périodes d'insomnies. Il arrive même que la personne doive se lever durant la nuit pour soulager ses impatiences.

matelas Tediber

Les causes du syndrome des jambes sans repos

Il existe plusieurs causes probables qui peuvent expliquer le SJSR. Chez de nombreux patients traités pour ce syndrome, on a notamment découvert une carence en fer. Celle-ci serait due à une trop grosse production d'hepcidine, l'hormone responsable de la régulation d’absorption du fer dans l’organisme. Les patients présentent également assez souvent un dérèglement au niveau de la production de dopamine. Par ailleurs, beaucoup de personnes qui souffrent de ce syndrome ont un membre de leur famille atteint lui aussi. Cette tendance laisserait donc penser que le SJSR pourrait également avoir une origine génétique.

Les personnes à risque

Parmi les personnes les plus touchées par cette pathologie, on trouve principalement des femmes essentiellement adultes. De plus, dans 20 % des cas, le syndrome s'étend à d'autres membres du corps.

Les différentes formes du syndrome des jambes sans repos

Le syndrome se décline sous 3 différentes formes :

  • La forme familiale : elle est d’origine génétique et apparaît très tôt chez le patient.
  • La forme secondaire : elle est associée à d'autres états ou pathologies (insuffisance rénale, anémie, grossesse, sclérose en plaques, diabète, consommation excessive d'alcool, de café ou de tabac) qui déclenchent ou accentuent le syndrome.
  • La forme idiopathique : aucun autre membre de la famille n'est atteint et on ne constate aucun état aggravant ou accentuant.

syndrome jambes sans repos

Soigner le syndrome des jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos peut-il disparaître ? Beaucoup de gens qui souffrent de cette maladie se posent cette question, et la réponse est non. En revanche, il est possible d'atténuer les impatiences nocturnes, voire de les faire disparaître pendant une plus ou moins longue période. Pour cela, il existe différentes astuces, et surtout, des traitements médicamenteux.

Le traitement médical pour le syndrome des jambes sans repos

Lorsque le syndrome des jambes sans repos nuit trop gravement au quotidien d'un patient (insomnie, fatigue permanente, problèmes sociaux), il est possible de se faire prescrire des médicaments. Parmi ceux-ci, on trouve :

  • des benzodiazépines hypnotiques pour les troubles du sommeil ;
  • des antalgiques et opioïdes pour la douleur ;
  • des agonistes dopaminergiques comme le ropinirole pour atténuer les mouvements nocturnes.

Évidemment, avant d'opter pour un traitement médicamenteux, vous devez absolument vous rendre chez votre médecin. Ce dernier vous redirigera sûrement vers un clinicien qui vous fera passer une polysomnographie (un examen du sommeil) afin d’établir un diagnostic complet de votre pathologie.

matelas Tediber

Les astuces pour atténuer les effets du SJSR

Pour réduire les symptômes de votre pathologie, les neurologues et autres experts préconisent plusieurs solutions très simples à mettre en place :

  • Limiter la consommation de café, de chocolat, d'alcool et d'autres substances excitantes.
  • Pratiquer une activité physique ou un sport de manière régulière.
  • Suivre un rythme de sommeil fixe, éviter les écrans et activités excitantes en soirée.
  • Dormir dans une chambre bien aérée, dans du linge de lit agréable et dans un sommier confortable.

Évidemment, ces actions quotidiennes ne sont pas un remède miracle au syndrome des jambes sans repos, mais elles peuvent vous permettre d'améliorer significativement votre situation.

SJSR : pour aller plus loin...

Grâce à cet article, vous connaissez maintenant les principales informations disponibles sur une pathologie dont on parle peu. Si vous souhaitez creuser le sujet, on vous conseille de consulter un clinicien spécialisé dans le sommeil. Si vous pensez être atteint de cette pathologie, et qu'elle vous handicape au quotidien, effectuer une polysomnographie dans un centre du sommeil vous permettra d'en savoir un peu plus sur votre situation. Ainsi, vous pourrez, en accord avec votre médecin, suivre un traitement adapté. Mais en attendant, mettez en place nos conseils.

syndrome jambes sans repos

Limitez les substances comme le café et le chocolat et essayez de respecter au mieux votre rythme circadien. Le sommeil est beaucoup trop important pour ne pas être pris au sérieux, surtout lorsque l'on souffre d'un trouble chronique comme le syndrome des jambes sans repos.

Publié le 20/04/2021

Découvrez aussi

Histoires à dormir debout
Quelle est la meilleure température pour avoir un sommeil de qualité ?
Apnée du sommeil : qui consulter pour un traitement adapté ?
PARTAGER L'ARTICLE